samedi 2 janvier 2016

Oser

Voilà, le noeud du problème. Les gens pris dans leur routine sont prisonniers du 'je n'ose pas". Plus jeune j'étais comme tout le monde: je rêvais mais je n'osais pas... Je trouvais mille et une raisons de ne pas faire :

"ça ne marchera jamais", "je n'ai pas le niveau", "je n'ai pas l'argent", "je vais passer pour une folle", "qui va me suivre?"... 

Et puis, je crois que ce fut un prof de philo qui m'interpela en me parlant d'Emmanuel Kant. Il me parla de la notion de société, et de l'action humaine qui n'a que peu d'importance au regard du nombre d'humain qui habitent la planète et du temps de l'existence des générations qui s'y succède. De quoi pouvais-je avoir peur? Je me plantais? Au moins j'aurais essayé, dans dix ans, personne n'en saurait rien de cet essai loupé. 

Je me suis mise alors à tester pleins de choses. Ma philosophie était de me dire "si ça ne me met pas en danger, si je ne risque pas d'en mourir, alors rien ne peut m'empêcher d'essayer". D'abord ce fut un bon moyen de savoir ce que j'aimais, puis de me connaitre. Quand j'hésite, je me dis toujours "Imagine que tu meurs demain, voilà une chose que tu ne connaitras pas"...

Et l'artiste Ben a souvent des phrases chocs qui te font réfléchir....


J'ai sauté en parapente, mangé des insectes, fait du yoga, du canoë, du rafting, de l'équitation, j'ai sauté d'une falaise de 50 mètres, j'ai tenté le théâtre, la peinture, j'ai marché entre Melun et Paris en quatre jours, j'ai changé de boulot à 25 ans puis à 35, j'ai fait un enfant alors que ce n'était pas vraiment prévu, j'ai acheté une maison, je suis partie en voyage sur des coup de tête...


Le jour où j'ai ouvert ce blog, j'ai eu une conversation avec une inconnue qui m'expliquait que la routine nous envahissait, rapidement, sans prévenir.  Sauf que la routine, il n'y a rien de plus facile à combattre: il suffit de changer d'itinéraire un soir, de tenter quelque chose de nouveau, de se lancer dans un rêve, d'oser faire quelque chose de fou....

La vie vous appartient, elle est faite comme vous la construisez. Et à part les catastrophes de vie tout autour que vous ne pouvez pas choisir, le reste vous le construisez, et votre vie vous ressemble. Pour cela, vous n'avez ni besoin d'un coach, ni besoin d'un gourou. C'est vous qui êtes au commande. Alors Osez!

 “Il est des moments où les rêves les plus fous semblent réalisables à condition d'oser les tenter.”

Bernard Werber

 



2 commentaires:

  1. merci pour ce message. Sa lecture m'a emplit d'un je ne sais quoi qui correspond à ce dont j'avais besoin et à ce que je pense aussi, en cette période de transition oùjustement, je m'accorde d'oser. ET QUE C'EST BON !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors ca c'est un joli cadeau! Ca m'a illuminé ma journée! Merci!

      Supprimer