dimanche 17 janvier 2016

Faire la fête.

Je vous ai dit à quel point le fait de courir me détendait. Il y a autre chose que je privilégie les veille d'examens, d'inspections, de stress: ce sont mes amis.

Mes fêtes préférées sont celles où l'on ne prévoit rien, celle où l'on se dit "le 16, chez moi, apporte un truc à grignoter, une bouteille", où tout se pose sur le bar ou la table basse, et chacun se met à discuter, à danser....

Chez nous, il y a des rituels... Les filles qui achètent des clopes parce qu'elles ne fument que les soirs de fêtes, les mecs qui terminent encastrés dans le canapé (parfois la baignoire) parce qu'ils ont trop bu, les terrasses envahies par les cendriers, ma petite choré de flashdance, et le gros délire sensuel de ma copine Aline. Susie, a souvent tendance a se mettre à danser frénétiquement ... "Mais personne ne danse... Pfff", et Sandrine s'occuppe du service entre Bowie et Steevie Wonder. 

"Tu vois, c'est ça le bonheur", m'a dit Susie hier soir. Bah oui. Je n'ai jamais aimé les boites car ce sont des lieux de grandes solitudes. Tu danses au milieu de trois, quatre copains, les inconnus autour se trémoussent sur les mêmes musiques toujours trop fortes, tandis que la chasse au roulage de pelle est ouverte. 

Il est tellement bon, de rire, de boire, de manger, de danser, autour de ceux que tu aimes. C'est un vrai moment de vie, de partage.

Quand ma grand mère est morte, la première chose que ma mère a dit c'est "elle aimait faire la fête". Puis elle s'est mise à citer Mr Chabridon ou l'oncle Antoine avec qui elle allait danser. Quand ma grand mère est morte, la première chose qui est venu à l'esprit de ceux qui l'aimaient, ce sont ces moments de vie. Quel est le meilleur symbole de la vie? La fête...

Ces fêtes pour moi, sont des moments d'amour, mais aussi de partage, de vie. Et c'est une façon de leur dire, à eux à quel point je les aime. 






"Une vie sans fête est une longue route sans hôtellerie."

Démocrite

2 commentaires:

  1. merci pour ce joli texte.
    Je suis comme toi, j'aime les fêtes improvisées, ce sont les meilleures car les plus spontanées. Exemple encore samedi soir, sms aux potes, welcome at home pour un apéro dinatoire, ouverture des festivités à 19h. Du pur bonheur, nous étions 9, ça s'est fini à 3 heures du mat (oui, on aurait presque pu passer de l'apéro au PdJ), pas mal de cadavres de bouteille, beaucoup de rires, des papotages, de l'animation sur le dance floor improvisé, et des vrais beaux moments d'amitié si précieux.

    RépondreSupprimer